Hervé Deguines

Bicentenaire de Napoléon : « L’empreinte de l’aigle sur les Hauts-de-France »

Hervé Deguines retrace l’héritage napoléonien présent en région, dans le hors-série de Nord Littoral "L’empreinte de l’Aigle sur les Hauts-de-France". L’auteur nous partage sa passion pour cette grande figure historique. Rencontre.

Ancien journaliste, Calaisien de naissance, Hervé Deguines est devenu délégué régional de l’association du Souvenir Napoléonien, mais il n’a pas rangé sa plume pour autant. "J’essaie d’apporter ma contribution personnelle à cette année de commémoration avec ce hors-série consacré à Napoléon Bonaparte dans les Hauts-de-France, les traces qu’il a laissées et les personnages importants de son entourage…" explique l’homme, dont le livre est à retrouver dans la boutique du groupe Nord Littoral.

Une passion qui remonte à l’enfance
Cet enfant des Hauts-de-France a toujours été fasciné par l’histoire et surtout Napoléon, du plus loin qu’il s’en souvienne. "Dès tout petit je m’intéressais à Napoléon à travers des dessins de petits soldats, que je faisais quand j’avais 6 ou 7 ans et reconnaissables avec leurs fameux bonnets à poils, comme disait ma grand-mère. Durant ma scolarité l’histoire et la géographie m’ont toujours galvanisé, beaucoup plus que les maths", dit-il en riant.

Un attachement à l’histoire napoléonienne et aux Hauts-de-France
"L’empreinte de l’Aigle sur les Hauts-de-France" se présente comme un guide accessible par tous et documenté en images grâce aux historiens locaux et aux municipalités qui ont prêté leur aide à l’auteur. "Mon souhait était de structurer le livre par département pour une meilleure lisibilité, poursuit-il. Je voulais aussi marquer mon attachement à l’histoire de Napoléon en tant que délégué régional de l’association du Souvenir Napoléonien, mais aussi mon attachement personnel à la région".

La région témoin du passage de l’Empereur
Après la région parisienne, les Hauts-de-France sont l’une des premières régions où nous pouvons attester des traces de Napoléon et particulièrement à Boulogne-sur-Mer où plusieurs sites emblématiques de cette époque sont encore sur place. "Napoléon 1er a longtemps séjourné au château Pont-de-Briques, une centaine de jours, bien plus que dans d’autres palais impériaux situés à Paris, explique Hervé Deguines. D’importantes décisions y ont été prises, comme la création de la Grande Armée, plus de 2 000 décrets y ont été signés et le départ des troupes pour la bataille d’Austerlitz depuis le camp de Boulogne", précise-t-il. C’est aussi dans les Hauts-de-France, au sein de l’Hôtel de ville d’Amiens que le traité de paix avec l’Angleterre fut signé.

Aussi, deux faits guerriers ont eu lieu dans les Hauts-de-France. L’un à la limite de la région avec la Marne (bataille de Crayonne dans le cadre de la Campagne de France de 1814), l’autre sur Boulogne-sur-mer avec quelques tentatives anglaises contre la flottille dont une vivement repoussée, celle que commandait le fameux amiral Nelson.

À noter, que c’est au Palais de Compiègne qu’il rencontra sa seconde épouse l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche.

Napoléon, "l’homme providentiel"
Au sortir de la Révolution, la France se trouvait dans une situation complexe, "dans le contexte de l’époque le pays réclamait une autorité, et Napoléon a joué ce qu’on peut appeler le rôle de l’homme providentiel", explique l’auteur. La création du baccalauréat, les lycées, les prud’hommes, en passant par la Cour d’assise et de cassation, la Légion d’Honneur, le Conseil d’État ou encore la Banque de France et le Code civil, Napoléon est à l’origine de nombreuses structures importantes qui perdurent depuis plus de 200 ans. "Il est même à l’origine du ramassage des ordures ménagères et des numéros pairs et impairs des rues", s’amuse-t-il. Napoléon a marqué l’histoire de France, de l’Europe mais aussi du monde. Il est à l’origine de la structure de nos sociétés contemporaines. Des Amériques à l’Asie, il est probablement le personnage historique le plus connu au monde après le Christ, conclut l’ancien journaliste. Pour l’anecdote même "le vieux lion", Winston Churchill avait un buste de l’Empereur dans son bureau".

Rendez-vous le 5 mai pour une émission en direct
La période napoléonienne fut riche de personnages et d’événements et mérite d’être découverte ou redécouverte. C’est ce que la Région vous propose de faire, à l’occasion de la commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon, le mercredi 5 mai de 14 heures à 18 heures lors d’un live en direct sur sa chaîne YouTube et en simultané sur sa chaîne Facebook. Animée par Fabien Willem, l’émission promet d’être riche en anecdotes avec des chroniqueurs d’exception ! Seront de la partie : l’auteur du livre, Hervé Deguines et la journaliste et animatrice Margaux Drécourt.